Rencontre avec Yvenka une jeune femme humble, réservée et audacieuse. Ce sont les dessins animés et les mangas, qui lui ont donné cette envie de dessiner. Nous vous laissons découvrir son interview et rentrer dans son monde imaginaire pour continuer à rêver.

Peux-tu te présenter ?

Yvenka, mon pseudo c’est aussi mon prénom ; je suis originaire de Tahiti. Yvenka, c’est un prénom tchèque ; cela vient du côté de mon père.

Quel est ton parcours ?

J’ai commencé à dessiner avec le manga, puis au collège en art et au lycée avec la filière STD2A. Je suis sortie du milieu du manga.
J’avais postulé pour des études en France je n’avais pas été accepté, puis un ami m’avait parlé du CMA* et c’est comme cela que j’ai poursuivi. *Centre des Métiers d’Art.

Pourquoi avoir choisi de devenir artiste ?

Je voulais devenir artiste car c’est un beau moyen pour s’exprimer ; mais c’est important de connaitre certaines règles, comme comprendre les gens, les différentes visions. Par rapport aux matières générales, je ne m’en sortais pas trop, j’avais envie de continuer dans quelque chose que j’aimais.

Peux-tu nous en dire plus sur ton univers artistique ?

L’inspiration, c’est sur le coup à travers des jeux vidéo, de la lecture, des films. Si je dois produire pour une exposition, je m’inspire de mes anciens travaux faits au CMA.

Quelle est ton expérience artistique la plus marquante ?

Ce sont surtout les rencontres avec les artistes qualifiés pendant les stages par exemple, j’ai rencontré un ancien professeur du CMA qui fait du tressage, j’ai côtoyé d’autres artistes qui font du street art, j’ai pu découvrir leur vision. J’ai aussi pu rencontrer des artistes venus de Tonga lors d’un stage et une exposition avec eux au CMA là encore une autre vision des choses, un autre style.

Peux-tu nous parler de ton œuvre exposée ?

Mon œuvre, c’est un collier à l’aspect « dentelle » qui a pris 4 jours de travail. Il y a beaucoup de détails, j’ai essayé de laisser aucune partie lisse pour faire ressortir le tissu, je ne voulais pas mettre d’attache pour que le client fasse une tresse comme il le souhaite.

Quel est ton rêve d’artiste ?

Mon rêve est de pouvoir imposer et faire reconnaitre mon style, marquer les esprits et pouvoir vivre entièrement de mon art.

Quels conseils pour un jeune qui aimerait se lancer ?

Il faut aimer ce que l’on fait et être passionné. Il faut être conscient que ce qu’on créer ne plaira pas forcément à tout le monde. Il faut savoir accepter les critiques et parfois en tirer des leçons, mais aussi savoir défendre sa vision et ses idées et rester humble.

Quel est ton rapport avec ton public ?

Je suis d’un naturel plutôt timide, je ne cherche donc pas à aller directement vers le public. Mais dans le domaine artistique on est amené à faire beaucoup de rencontres et avoir un contact direct avec le client donc il faut surmonter sa timidité.

Quelle est ta matière de prédilection ?

La matière que je préfère travailler est la nacre. J’ai travaillé sur d’autres matières tel que le crayon d’oursin, le bois mais je suis plus à l’aise sur la nacre.

Quels sont les outils avec lesquels tu aimes travailler ?

En dehors de la gravure et de la peinture j’aime aussi travailler sur ma tablette, avec l’application Procreate.

Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Mes sources d’inspiration peuvent dépendre de mon humeur. Parfois elles arrivent intuitivement, pendant que je regarde un film, que je joue à un jeu etc, les idées fusent. Parfois je me mets juste en objectif d’entendre dire « Ça change de ce qu’on a l’habitude de voir. »

D’où te viens ta passion pour l’art ?

Elle me vient des dessins animés, des livres et des jeux vidéo, en gros tout ce qui a fait travailler mon imagination. Ce que j’aime dans l’art c’est que rien n’est limité à une seule chose, c’est vaste, tu peux utiliser presque tous ce que tu veux.

Quels sont tes objectifs/ projets pour l’année 2022 ?

Me surpasser dans l’art, toucher à d’autres matières, ne pas rester que sur la nacre. J’aimerai retoucher à la peinture.

Découvrez le profil d’Yvenka